Vous allez être opérée ?

Renseignements pratiques, conseils et réponses aux questions fréquentes se trouvent dans le ...

Ma consultation

Vous avez rendez-vous ?

N'oubliez pas de à vous munir de vos examens antérieurs, vos ordonnances, d'une éventuelle lettre de médecin traitant, de votre carte vitale et d'un moyen de paiement.

Aucune formalité administrative n'est nécessaire.

Tous les locaux sont accessibles au personnes à moblité réduite.

 

INFIRMERIE PROTESTANTE
1,3 chemin du penthod
69300 Caluire et Cuire

horaires
du lundi au jeudi 
9h00 -12h00 et 14h00 -18h00
le vendredi 
9h00 -12h00 et 14h00 -16h00

LA POLYCLINIQUE LYON-NORD RILLIEUX
941 rue du Capitaine Julien
69165 RILLIEUX Cedex

horaires
lundi, mardi, mercredi et vendredi
9h00 -12h00 et 14h00 - 17h00
le jeudi 
9h00 - 12h00

Dr Alexandre
CASSIGNOL

du lundi au vendredi
à l'Infirmerie protestante

Dr Nadège
COUTY

lundi, mardi et jeudi
à la Polyclinique Lyon Nord

mercredi et vendredi
à l'Infirmerie Protestante

Dr Jean-Christophe
PIC

du lundi au vendredi
à la Polyclinique Lyon Nord

Dr Charlotte
ROUX TERRIER

du lundi au jeudi
à l'Infirmerie Protestante

le vendredi
à la Polyclinique Lyon Nord

Mon dossier

Vous allez être opérée par un des chirurgiens de l'équipe, vous allez remplir un dossier pré-opératoire avec l'aide d'une de nos secrétaires, en trois exemplaires (pour le patient, pour le médecin et pour la clinique), conformément à la législation.

Ce dossier comporte des informations administratives, des consignes médicales, une note d’information. Il comporte également un devis et un consentement éclairé que vous devrez signer.

Le consentement éclairé du patient est un prérequis à toute intervention chirurgicale. Son objectif est d’informer le patient des risques inhérents à l’intervention programmée et des risques de complications éventuelles. La décision définitive sera toujours prise par le patient, éclairé par le chirurgien et par le médecin traitant qui l’accompagneront dans sa prise de décision.

Le consentement éclairé est aussi un document qui formalise les échanges entre le patient et son chirurgien, démontrant ainsi que le patient a disposé de toutes les informations relatives aux effets potentiels de l’intervention chirurgicale concernée et aux risques induits par son propre cas particulier.

Parmi les consignes médicales, la consultation pré-anesthésique est obligatoire, plusieurs jours avant l’hospitalisation.

Un devis vous sera remis, contenant une information sur les honoraires, indiquant le montant des honoraires chirurgicaux pris en charge par la sécurité sociale et ceux qui ne sont pas couverts par l’assurance maladie, mais qui peuvent éventuellement être pris en charge par votre mutuelle complémentaire.
Les montants minimum et maximum des honoraires de consultation sont affichés en salle d’attente et peuvent vous être communiqués à titre informatif par le secrétariat lors de votre rendez-vous.

Aucune intervention, même bénigne, ne pourra être réalisée sans la constitution de ce dossier.

Mon hospitalisation

Avant votre intervention

Pensez à contacter une infirmière autour de chez vous pour les pansements et parfois pour les piqures d'anticoagulants.

Selon l'intervention, prévoyez également de vous organiser au mieux pour que le retour à la maison soit simple : Remplissez votre frigidaire, préparez des plats à l'avance...

INFIRMERIE PROTESTANTE

Ambulatoire
il s'agit d'une hospitalisation dans la journée.
Le service est situé au premier étage du bâtiment principal.

 

Hospitalisation conventionnelle:
Le service de gynécologie se situe au 5eme étage du bâtiment principal.
Il s'agit du service 5B

Vous pouvez bénéficier d'une chambre seule ou d'une chambre double. Chaque lit dispose d'un téléviseur avec casque d'écoute (les chambres doubles ont deux téléviseurs)

A l'infirmerie protestante le supplément pour la chambre seule est de 89 euros par jour. Il peut être pris en charge partiellement ou totalement par la mutuelle.

L’infirmerie Protestante propose des offres de chambres seules plus confortables pour votre séjour hospitalier : veuillez consulter la brochure

 

Les repas servis en chambre sont préparés par la société ELIOR  Une nutritionniste est par ailleurs à votre disposition.

 

Les entrées en hospitalisation, hormis les urgences, se font en début d’après-midi.
Les sorties, pour la plupart, sont programmées le matin.


Réservation

Bureau des entrées de la clinique
04 72 00 72 00 (poste 6083)
de 13 à 17 h
du lundi au vendredi.

 

Polyclinique LYON NORD

Ambulatoire
le service est situé au premier étage.

 

Hospitalisation conventionnelle

Le service de gynécologie se situe au 3ème étage du bâtiment principal.
Vous pouvez bénéficier d'une chambre seule ou d'une chambre double.
Chaque lit dispose d'un téléviseur avec casque d'écoute (les chambres doubles ont deux téléviseurs)

Le supplément pour la chambre seule est de 89 euros par jour. Il peut être pris en charge partiellement ou totalement par la mutuelle.

 

 

Les repas servis en chambre sont préparés par la société ELIOR.
Une nutritionniste est par ailleurs à votre disposition.

 

Les entrées en hospitalisation, hormis les urgences, se font en début d’après-midi.
Les sorties, pour la plupart, sont programmées le matin.

En quoi consiste mon intervention ?

 

Un cancer du sein

Traitement conservateur (mastectomie partielle et ganglion sentinelle)

 

La chirurgie du cancer du sein se passe le plus souvent en ambulatoire.

Avant la chirurgie vous pouvez prévoir l’achat d’un soutien-gorge type brassière de sport, confortable et avec un bon maintien ; Vous pouvez également acheter le matériel nécessaire aux pansements et les antalgiques avec l’ordonnance qui vous a été remise avant l’intervention.

La veille ou le matin de l’intervention vous pouvez bénéficier :

D’un repérage de la tumeur par Harpon

Le chirurgien décide si il a besoin du repérage ou non ; si la tumeur est très bien palpable, il n’est pas toujours nécessaire ;

Si la palpation est douteuse ou peut être difficile une fois la patiente endormie en position chirurgicale, ou si le nodule n’est pas du tout palpable (très petit ou très profond), le harpon servira de guide au chirurgien au moment de l’intervention ;

Il est posé sous anesthésie locale par le radiologue ; Son extrémité extérieure est enfouie sous un pansement qui sera défait à l’arrivée au bloc opératoire.

 

D’une lymphoscintigraphie pour le ganglion sentinelle

Cette procédure n’est pas toujours systématique quand il s’agit d’un cancer in situ.

Elle a lieu la veille ou le matin de l’intervention dans le service de médecine nucléaire de l’infirmerie protestante ;

Cela consiste en l’injection d’un produit radioactif au niveau de l’aréole qui va être drainé par les canaux lymphatiques jusqu’au(x) ganglions sentinelle(s) ; Le produit étant « lourd » il s’arrête dans le premier ganglion rencontré ;

Le ganglion est ensuite repéré au moment du bloc opératoire par le chirurgien au moyen d’une sonde de détection de radioactivité.

 

Durée d’hospitalisation : La journée

Consignes après la sortie : Les pansements sont à refaire par une infirmière toutes les 48h ou plus selon la demande du chirurgien ; Il est conseillé de mettre de la glace sur le sein

Questions fréquentes :

Mon sein est très dur après la chirurgie

Le plus souvent il est normal que le sein soit dur au niveau du site opératoire ; le chirurgien remodèle la glande afin de combler le trou secondaire à l’exerèse du cancer ; Le sein cicatrise en durcissant sur cette zone de façon provisoire

Il y a un gonflement sous mon bras

Cela peut être dû à une lymphocèle ;

Il s’agit d’une accumulation de lymphe due à l’exérèse du ganglion sentinelle ; ce gonflement rentre dans l’ordre spontanément le plus souvent ;

Si il ne rentre pas dans l’ordre ou s’il est très gênant, il peut parfois être ponctionné en consultation ce qui est absolument indolore

Faut-il enlever les fils ?

Non les fils son totalement résorbables en quelques semaines et sous la peau ; il arrive parfois se sentir un petit fil dépasser sur une des extrémités de la cicatrice ; cela n’est absolument pas gênant ; Ne tirez pas dessus il finira par disparaître ; si il est très gênant, consulter votre chirurgien qui pourra l’enlever en consultation.

Traitement radical ou mastectomie et curage axillaire

 

Vous rentrerez le matin ou la veille de l’intervention

Au décours de cette chirurgie, le chirurgien réalisera l’ablation complète du sein et de la chaîne ganglionnaire axillaire.

L’intervention dure entre une et deux heures ; à l’issue de l’intervention, un drain est posé et laissé quelques jours en place afin de permettre à la lymphe de se drainer ; il n’y a pas de points à enlever, les fils sont sous la peau et résorbables ;

Durée d’hospitalisation: 2 à 5 jours en fonction de la quantité de lymphe dans le drain

Retour à domicile: Les pansements seront à refaire par une infirmière à la maison pendant une semaine ; Il n’y a en général pas besoin d’anticoagulants.

Questions fréquentes :

La peau est tendue, j’ai l’impression que le sein a « repoussé »

Il s’agit probablement d’une lymphocele. Ce n’est pas dangereux ; si la peau est vraiment en tension, il est possible de réaliser une ponction de lympohocele.

une hystérectomie

Il s'agit de l'ablation de l'utérus. Elle peut être proposée pour des fibromes de grosse taille, si vous présentez des saignements anormaux, en cas de cancer de l'utérus...

Elle peut être réalisée par coelioscopie, par les voies naturelles ou par laparotomie (soit avec une cicatrice médiane qui va de l'ombilic au pubis, soit par une cicatrice horizontale, comme pour une césarienne (Pfannenstiel)).

Le chirurgien décidera de la voie d'abord en fonction de vos antécédents, de la taille de l'utérus, de la pathologie. Il peut également vous proposer d'enlever les trompes ou les annexes, de garder ou d'enlever le col (cf glossaire).

Quand dois-je rentrer ?
la veille ou le matin de l’intervention

Combien de temps ?
selon la technique entre une et quatre nuits d’hospitalisation

Combien d’arrêt de travail ?
entre 4 et 6 semaines

A la maison : vous bénéficierez de piqures d’anticoagulants ; si l’hystérectomie a été réalisée par laparotomie, une ordonnance vous sera remise pour qu’une infirmière vienne faire les pansements toutes les 48h.

Une feuille de consignes vous sera remise.

 

 

 

 

 

 

une promontofixation

Une promontofixation consiste à "remonter" l'utérus au moyen d'une bandelette qui sera fixée au promontoire (os saillant de la colonne vertbrale). 
Cette intervention a pour but de traiter un prolapsus.
Le chirurgien dissèque les espaces entre la vessie et l'utérus et parfois entre la vessie et le rectum. Une prothèse en polypropylene est utilisée et fixée dans cet espace et sur l'utérus puis les organes sont tractés vers le haut et la prothèse amarrée au promontoire. Le promontoire est un relief formé par la première vertèbre sacrée qui fait saillie au dessus du pelvis. La prothèse est fixée sur le ligament pré-vertébal en avant de cet os.

Parfois le chirurgien gynecologue travaille en double équipe avec un chirurgien viscéral s'il le juge nécessaire pour réaliser une rectopexie (intervention au décours le rectum est tracté par la même procédure.

Durée de l'intervention : de 1:30 à 2h30.

Durée d'hospitalisation: en général l'hospitalisation dure 48h. La sonde à demeure qui a été laissée en place est retirée le lendemain de l'intervention. L'infirmière verifie que la vessie se vide bien grâce à une echographie réalisée après la miction.

Retour à domicile: Les cicatrices sont souvent laissées à l'air car de toute petite taille. Vous devez faire des piqures d'anticogulants pendant 3 à 4 semaines. A la maison, il est préconisé d'éviter les efforts intenses, le port de charges lourdes. Par contre il est conseillé de marcher régulièrement afin d'éviter une phlébite.

Visite post-opératoire: elle a lieu entre 1 et 2 mois après l'intervention.

 

 

 

 

 

une bandelette pour une incontinence urinaire ou TOT

L'intervention se déroule en ambulatoire.

Vous serez installée en position gynécologique et le chirurgien fait une petite incision au niveau du vagin sous l'urètre. Il passe ensuite la bandelette de chaque côté au niveau d'un trou du bassin appelé trou obturateur.

Après l'intervention, l'infrimière verifiera sur les deux premières mictions que vous vides correctement votre vessie au moyen d'un échographie appelé bladder scan (Bladder étant la vessie en anglais). Si vous ne videz pas correctement votre vessie, l'infirmière peut être amenée à vous sonder et vous pouvez passer quelques jours à l'hôpital.

 

 

Hystéroscopie

Une hystéroscopie consiste à introduire une caméra dans l’utérus afin de rechercher la présence d’un polype, d’un fibrome, d’une cloison.

Il s’agit d’une intervention sous anesthésie générale.

Le chirurgien introduit la caméra et du sérum salé physiologique est utilisé pour ouvrir la cavité utérine une fois la caméra introduite; Selon les constations per opératoires une hystéroscopie opératoire peut être réalisée ; L’hystéroscopie utilisé a alors un plus gros diamètre ce qui permet l’utilisation d’une anse de résection reliée à du courant électrique. Cette anse peut être utilisée pour réséquer un polype, un fibrome, une cloison, ou même l’ensemble de la muqueuse utérine (endometrectomie).

L’intervention a lieu en ambulatoire.

Vous pouvez présenter quelques saignements dans les jours suivants.

Les prélèvements sont envoyés en analyse.

 

Une conisation

Une conisation consiste à réaliser l’exérèse d’une partie du col de l’utérus afin de traiter des lésions pré-cancéreuses ou à visée diagnostique. Cette intervention a lieu au bloc opératoire sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale.

Les suites ne sont pas douloureuses. Vous pouvez présenter des saignements pendant les jours qui suivent l'intervention. Parfois les saignements peuvent reprendre de 15 jours à 3 semaines après l'intervention. Une croûte se forme sur le col dans les suites opératoires. A sa chute, aussi appelée chute d'escarre, vous pouvez présenter des saignements d'abondance semblable à celle des règles. Si les saignement sont très importants, ils nécessitent parfois la mise en place d'une mèche (une grande compresse pour tamponner le saignement) dans le vagin. Exceptionnellement, ces saignements peuvent nécessiter une réintervention à visée hémostatique.

 

Coelioscopie

(kyste ovarien, ceolioscopie exploratrice, endometriose)

La coelioscopie consiste à réaliser une intervention chirurgicale dans l’abdomen du patient au travers de petits orifices.

elle se passe sous anesthésie générale.

Le chirurgien place la caméra souvent au niveau de l’ombilic et du CO2 est utilisé pour gonfler l’abdomen ; La patiente est alors mise en Trendelenbourg, c’est à dire la tête vers le bas afin que les intestins remontent dans l’abdomen et libèrent les pelvis et donc les organes gynécologiques.

Le chirurgien place ensuite deux ou trois autres trocards au travers desquels il va introduire des grandes pinces lui permettant de travailler.

Elle peut avoir lieu en ambulatoire ou en hospitalisation selon la nature du geste et sa durée.

Vous pouvez ressentir des douleurs dans les épaules après l'intervention, ce qui est souvent dû au gaz de la coelioscopie.

 

 

Fiches d'information des patientes

proposées par le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français :

http://www.cngof.fr/pratiques-cliniques/information-des-patientes